vendredi 17 octobre 2008

Vu de la Tunisie, La Marseillaise chantée à capella est un chant de guerre

Le jour de gloire est arrivé..., aux armes citoyens... Siffler l'hymne Français lors d'un match "amical" a été vraisemblablement une atteinte à la nation, mais si l'on s'y résout à saisir ses paroles, bien sonnante à capella, on s'apercevra que c'est un chant de guerre. Allez expliquez alors que c'est un symbole d'état...
Nous étions devant notre télé à la maison en Tunisie pour suivre ce match. C'est la première fois que ma fille s'intéresse au foot, mais comme elle vient d'apprendre récemment le Français, elle s'est vraiment concentrée. Ah! tiens on chante au stade de France, sans musique et en arabe. Bravo FFF.
Papa: "Eh oui ma fille il y a des gens qui comprennent l'arabe en France".
Amina, disait (traduction): "...si un peuple voulait un jour vivre en paix, il se doit de se faire respecter..." C'est un beau message de paix.
Papa: "Maintenant tu vas écouter l'hymne Français ma fille".
Le second hymne, chanté par Laam dans la langue de Molière disait: "... un sang impur abreuve nos sillons...". Et quelle fut la réaction de ma gamine? Je suis sur que vous l'avez compris. Je dois expliquer des paroles d'un autre temps: ... Aux armes citoyens..., ... etc, prononcées lors d'un match de foot!
Et j'ai donc du répondre à cette question:
La fille: "A qui donc appartient ce sang impur dans un stade?"
Je me suis résilié alors à tirer de la bibliothèque l'encyclopédie qui retrace l'épopée Napoléonienne pour lui expliquer que la France a hérité ce documents depuis plus de deux siècle et qu'elle n'envisage pas le changer même s'il est porteur d'idées agressives.
Dommage que ces phrases soient encore prononcées au cours d'un match "amical".

Nedhir Azouz