samedi 14 mars 2009

Une bonne leçon pour al-Qaradawi

J'ai allumé la télé ce dimanche et qui vois-je: al-Qaradawi, zut! j'ai du lancer al jazira, non, non, je suis bien sur notre chaine nationale, la 7. Tiens, que viens t-il faire celui là chez nous? il va nous parler encore une fois de cette toile qui drape la tetes de nos tunisiennes. Non! Tiens, il a préferé se taire et arreter de nous donner des leçons. Il a bien du recevoir les bonnes réponses à ses interrogations depuis le mois de Décembre 2008 quand sur les faubourgs de Tunis, il alla visiter sa jeune femme hospitalisée, il vit cette diversité offerte à ses yeux: des femmes voilées et d'autres "dévoilées" arpentant la ville sans aucuns complexe ni tabou. Non, ce ne sont pas des balivernes.
C'est qu'en Tunisie, grand cheikh, notre pays est un pays ou il fait bon vivre. Notre seul souci c'est de vivre en paix entre musulmans, juifs ou chrétiens, passionnés ou non de leur religion, voilé le matin ou dévoilé le soir... Et après tout, la religion c'est intime, alors, nous avons bien fait de construire des édifices publics pour y organiser nos forums et nos débats, seulement, depuis l'apparition d'al jazira, grand cheikh, vous avez accaparé ses ondes pour propager la discorde entre nos musulmanes croyantes. Alors, grand cheikh, merci pour vous etre tu, merci aussi pour la confiance que vous portez à nos services hospitaliers et surtout un grand merci à celui qui a réussi à vous faire inviter et à vous faire partager notre chère diversité.
Nedhir AZOUZ