samedi 10 janvier 2009

قواعد إنتدابات الصحفيين على الفضائيات الغربية

إذا تابعت أنباء المساء ولم تستدرك جيدا مضمون الرسالة التي تصلك، ضع هذه القواعد أمامك وأعلم أن الإعلام الموجه للرأي العام الغربي مدروس بمعايير مضبوطة. فيما يلي صورة صغيرة عن كيفية إنتقاء الصحفيين المكلفين بإلقاء الأخبار على القنوات الفضائية الغربية.

المادة رقم 1 : الحرب تبدأ دائما من الجهة العربية وأبدا من جهة أخرى، لذى فإن إسرائيل تدافع عن نفسها فقط.
المادة رقم 2 : إذا علمت أن مدنيون إسرائيليون أصيبوا فهي ضربة "إرهابية" ومقترفيها هم عرب فلسطينيون أو لبنانيون.
المادة رقم 3 : الرد على ضربات الفلسطنيين تسمى "الدفاع عن النفس".
المادة رقم 4 : كلما اسرائيل تقتل المدنيين الفلسطينيين، فهي تدعوا القوى الغربية الى ضبط النفس. التسمية الرسمية لذلك هي: "رد فعل المجتمع الدولي".
المادة رقم 5 : لا يمكن للفلسطينيين او اللبنانيين إلقاء القبض على جنود اسرائيليين، حتى ولو كانوا عددهم محدود. الأسير هو العربي والرهين هو الإسرائيلي.
المادة رقم 6 : ان الاسرائيليين لهم الحق في قبض أكبر عدد ممكن من الفلسطينيين (حوالي 12،000 سجين حتى الآن). ولا تحتاج إسرائيل أي دليل إدانة للشعب الفلسطيني أو اللبناني. ضف كلمة "الإرهابي" حتى يفهم المشاهد هذا التوازن.
المادة رقم 7 : عندما تقول كلمة "المقاومة"، ضف دائما معها عبارة سوريا أو ايران.
المادة رقم 8 : حتى لا يظن المتلقي أن الحرب على فلسطين غير متوازنة لا تضف أبدا عبارات "بدعم من الولايات المتحدة وفرنسا وأوروبا" بعد كلمة "إسرائيل".
المادة رقم 9 : لا تتحدث عن الأراضي المحتلة، أو عن قرارات الأمم المتحدة، أو عن انتهاكات للقانون الدولي أو اتفاقيات جينيف هذا قد يزعج المشاهد والمستمع.
المادة رقم 10 : الاسرائيليون يتقنون جيدا اللغة الانقليزية والفرنسية وبشكل افضل من العرب. لذى كن حريصا لإستدعائهم وتصويرهم وأخذ أقوالهم بإنتظام حتى لا تقلق المشاهد.
المادة رقم 11 : إذا كنت لا تتفق مع القواعد السابقة أو اذا وجدت انها تخدم مصلحة طرف واحد في الصراع، فللأسف سيدي لا يمكن لنا إنتدابك ضمن فريقنا التلفزي.
نذير

jeudi 8 janvier 2009

France: Appels au calme à la manif du 10 Janvier


Des manifestants dans les rues de France sont aussi sortis en soutien aux victimes de l'agresssion de l'armée Israélienne sur la bande de Gaza provoquant des incendies et pillant des magasins et, désormais c'est des appels à re-manifester, prévu à la date du 10 Janvier, qui sont lancés par des invitations au calme et au pacifisme à travers Internet et les SMS.

Alors que le cortège se dispersait vers 18 heures, quelque 200 à 300 manifestants ont tenté de rejoindre l'ambassade d'Israël à Paris mais en ont été empêchés par plusieurs barrages de police autour de la place Saint-Augustin et du boulevard Haussmann. Certains casseurs jetaient des chaises prises dans des cafés sur les CRS, qui répondaient en chargeant et en lançant des gaz lacrymogènes. Quelques personnes sont montées sur des voitures, du mobilier urbain a été arraché, deux drapeaux israéliens ont été brûlés et la situation était très tendue vers 18 h 30 entre les forces de l'ordre et ces casseurs. Boulevard Haussmann, trois voitures ont brûlé, une quinzaine d'autres ont été retournées puis pillées, des vitrines ont éte brisées. Trois personnes au moins ont été interpellées. Peu après 19 heures, le calme revenait progressivement autour des Grands magasins et de la place de l'Opéra, les casseurs ayant quitté les lieux. A Lyon, entre 8.000 et 15.000 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont manifesté samedi après-midi pour demander l'arrêt du «génocide du peuple palestinien». Un collectif veut déposer une requête auprès du président de la République, via le préfet, pour que la France porte plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) pour «crimes de guerre commis contre la population palestinienne de Gaza par les dirigeants d'Israël», a précisé l'un de ses membres, Abdelaziz Chambi.
A Marseille, ils étaient 15.000 selon les organisateurs, 4.000 selon la police 3.000 à manifester, depuis la porte d'Aix jusqu'au Vieux-Port où le défilé s'est dispersé vers 17 h 30. Vers 16 heures, une minute de silence a été observée alors que résonnait l'hymne palestinien.
A Bordeaux ils étaient entre 2.000 et 3.000 à manifester , à Lille 3.000, à Toulouse entre 600 et 800 suivant les évaluations, à Annecy (Haute-Savoie) un millier tout comme à Perpignan, à Nice entre 3.000 et 5.000, à Mulhouse entre 3.800 et 5.000, à Nantes entre 1.700 et 4.000.

Voici des dépeches AFP qui relatent les faits:

AFP et Reuters 06.01.09 08h35
Une voiture a été incendiée après avoir été lancée contre la grille d’une synagogue du quartier de Bagatelle à Toulouse, lundi 5 janvier, vers 21 h 40, a indiqué la préfecture de la Haute-Garonne. Les personnes qui se trouvaient à l’intérieur de l’édifice et participaient à un cours avec leur rabbin ont réussi à s’échapper à temps et il n’y a pas eu de blessé. Les enquêteurs ont retrouvé plusieurs cocktails Motolov dans un second véhicule qui, lui, n’a pas été incendié.
AFP 03/01/2009 Mise à jour : 18:34.
Plusieurs voitures ont été retournées et des vitrines brisées samedi dans le VIIIe arrondissement à Paris, alors que plusieurs centaines de personnes faisaient face aux forces de l’ordre à l’issue de la manifestation pour Gaza.
Au niveau du boulevard Haussmann et des Grands magasins, une dizaine de voitures ont été retournées et certaines brûlées, des vitrines ont été cassées, notamment celles d’un magasin Damart, d’un magasin Bouygues Telecom et d’une cabine téléphonique.
Certains casseurs jetaient des chaises prises dans des cafés sur les CRS, qui répondaient en chargeant et en lançant des gaz lacrymogènes. La situation restait tendue vers 18H3à.
La manifestation parisienne contre l’offensive israélienne à Gaza a réuni samedi à Paris entre 21.000 et 25.000 personnes, selon les sources et, depuis sa dispersion, 200 à 300 casseurs s’affrontaient aux forces de l’ordre.


Malgré ces violences, un nouveau message se fait discret, un appel pour une nouvelle manif qui se doit d'être pacifique se fait entendre des quatre coins de l'hexagone.
Voici un appel à manifester émanant de Nice:
Manifestation unitaire en soutien a la population palestinienne 14h - Gare SNCF samedi 10 janvier 2009 Grâce à vous tous, la manifestation qui a eu lieu samedi dernier, à Paris, fut un succès (plus de 25.000 personnes réunis à Paris). Aussi, les crimes commis à Gaza s’intensifient suite à l’invasion terrestre de tsahal (plus de 550 morts et 3000 blessés en moins de 10 jours). Mobilisons nous encore une fois, ensemble dans toute la France, l’Europe et à travers le Monde, dénonçons d’une même voix le terrorisme qu’inflige Israël au peuple palestinien. Venez nombreux, n’hésitez pas à faire tourner le message, l’union fait la force. La manifestation partira de la Gare SNCF de nice ville.
En outre, pour ceux qui ne sont pas sur nice renseignez vous pour savoir si une manifestation est organisée dans votre ville. Cette manifestation se veut pacifique, je compte sur vous pour montrer l’exemple.
Mais la question qui se repose à chaque fois dans un évenement mettant en scène les mêmes acteurs Immigration/CRS: Est ce vraiment pour manifester contre l'attaque Israelienne sur Gaza ou simplement est-ce une nouvelle occasion pour ces "manifestants violents" d'exprimer une nouvelle fois un sentiment? Après "la racaille Sarkosienne" et "la Marseillaise huée" et "les mesures de Laporte"... Quel sera le prix à payer à la démocratie des libertés de manifester?

jeudi 1 janvier 2009

Tunis en marche pour accueillir l'année 2009







Après 5 longs jours sanglants et environ 400 morts, c'est à Tunis, le 1er Janvier 2009 vers 11heures du matin, que s'est organisée une marche en soutien au peuple palestinien barricadé de Gaza. Voila, la capitale Tunisienne s'est faite enfin repertoriée dans la longue liste des capitales arabes qui ont exprimée dans la rue et au son de la voix de ses citoyens son soutien à la société civile palestienne bloquée à Gaza grace à cette manif déployée sous les palmiers de l'avenue Mohamed 5. Cette marche organisée par environ tous les partis politiques du pays ainsi que de toutes les organisations syndicales a drainé une foule dense et houleuse scandant haut et fort des slogans contre les attaques sanglantes Israéliennes mais a surtout hissé des centaines de banderolles et étendards palestiniens . Quelques portraits de l'ancien président de l'Irak pendu un autre jour de l'an, Saddam Hussein, ont été aussi timidement levé et ont fait partie du décors de l'arrière scène comme pour nous rappeler que cette nouvelle année 2009 ressemblera peut être à une autre un petit peu plus ancienne ...
Parmis les marcheurs manifestants de cette nouvelle année plusieurs personnages politiques Tunisiens dont notament le Premier Ministre Tunisien Monsieur Mohamed ghannouchi.
Nedhir AZOUZ